Un char de lumières

Je passe souvent pour un uluberlu en disant ça mais pour moi une chose est sûre : les ordinateurs vont disparaître. Non pas qu’il n’y en aura plus mais que l’objet lui même va prendre l’apparence d’autre chose. C’est déjà le cas avec les smartphones (des ordinateurs en puissance) dont une faible part de leur possibilités est exploitée.
Dans les installations interactives le volume que prend un ordinateur est souvent un sujet de tension. Pour cette raison l’arrivée des petits ordinateurs (arduino, raspberry, beaglebone, teensy, feather, …) est une aubaine : pouvant fonctionner avec une faible tension (jusqu’à 3,3v) ayant une faible consommation d’énergie, robuste (oui, de plus en plus) supportant des arrêts/redémarrages fréquents, redémarrant en quelques secondes et d’un volume vraiment faible (quelques centimètres carrés), ces ordinateurs offrent de plus la possibilité, par des cartes additionnelles, d’avoir des fonctionnalités puissantes (son, graphisme, commande d’actionneurs, …).
Pour cette raison, j’ai décidé de créer une nouvelle catégorie dans la nomenclature : les petites choses. Chaque fois que sera utilisé un ordinateur d’un volume ne dépassant quelques centimètres carrés (ceux évoqué plus haut) ce sera une petite chose. Aujourd’hui plus de la moitié des installations que je mets en oeuvre entrent dans cette catégorie.
En voici une nouvelle :
Il y a quelques jours la société Ludikenergie me contacte : ils doivent livrer un char un peu particulier à la fête du vélo, à Metz. Le char est composé de deux tricycles trainant un plateau sur lequel sont disposés trois vélos équipés d’une dynamo. Ces trois  vélos sont capables de générer en moyenne 200W. Grâce à cette énergie l’objectif est d’alimenter des rubans leds (dont l’allumage doit rendre compte de l’énergie disponible) une sono, des lumières de discothèque, une machine à fumée, …). L’objectif est consommer de plus en plus d’énergie jusqu’à épuisement de la source humaine 😉
Voici une courte vidéo du rendu

Post your comment