VJ generator

Le set de VJing présenté ici est particulier car il intègre uniquement des outils d’analyse de son et de génération de vidéos.
En effet, je souhaitais, cette fois-ci aborder le set en ayant aucune séquence préparées à l’avance mais plutôt des dispositifs permettant la génération de vidéos en direct, soit à partir d’images fixes, soit uniquement à partir des données résultant de l’analyse du son.
L’occasion était d’ailleurs idéale : Blockheads (Jean-François Vrod, Régis Boulard) est un duo de musiques improvisées. Il m’ont invité à me joindre à eux et à présenter un trio de musiques et vidéos improvisées au festival Musique en Mouvement de Jarny.
Donc, ici, pas question de préparer des séquences sur une musique différente de celle qui sera jouée le soir de la représentation.
Un autre objectif était aussi d’avoir disponible une panoplie d’instruments (dans mon cas des logiciels, patches) suffisamment riche et souple pour me permettre d’intervenir dans le jeu musical.
J’ai donc utilisé différents outils d’analyse de son  :
Mattrms~ : qui est un objet Max permettant l’analyse rms (root mean square) du signal audio. Cet objet fait partie d’une collection d’externals écris par le CNMAT de Berkeley.
FTM (Ircam) : qui est une bibliothèque de traitement en temps réel de données comportant plusieurs modules d’analyse de sons, spectres sonores, … Comme son nom l’indique (FTM = Faster Than Music) les objets de cette bibliothèque sont très rapides et permettent vraiment d’oublier les phénomènes de latence, …
sigmund~ et bonk~ : écrit par Miller Puckette, qui sont, respectivement, un analyseur de pitch et un détecteur d’événements percussifs. http://crca.ucsd.edu/~tapel/software.html

Les procédés vidéos sont originaux et faisaient intervenir de la génération de matrice vidéo, de la manipulation géométrique d’images, un multi-looper vidéo, de la génération de forme 3D, ….

La prise de vue s’est malheureusement fait en arrière des musiciens, on n’a donc pas le point de vue du public.

Post your comment